HR Giger Museum (Gruyères, Suisse)

HR Giger MuseumJ’avais six ans lorsque Alien, le huitième passager de Ridley Scott est sorti au cinéma.

Mon souvenir le plus lointain est celui d’une vieille cassette VHS que je regardais en boucle, sous le regard horrifié de ma mère (mais pourquoi donc regardes-tu cette horreur ?).

Avec le recul, je pense que ce n’était pas tant la créature extra-terrestre qui me fascinait mais bien le personnage du lieutenant Ellen L. Ripley, archétype de la guerrière Amazone.

Etrangement, c’est ce personnage féminin que j’ai retrouvé dans l’oeuvre de HR Giger, plus que l’Alien qui l’a rendu célèbre à travers le monde.

C’est elle, la toute-puissante, qui m’attira au HR Giger Museum.

Quelle drôle d’idée… Quelle drôle d’idée de choisir le petit village de Gruyères au coeur des Alpes Suisses pour ouvrir un musée HR Giger. L’ambiance y est calme, bucolique, champêtre. On fait une heure de route depuis Lausanne pour visiter « le plus beau village de Suisse romande », éventuellement pour s’y envoyer une petite fondue dans un restaurant authentique au décor d’alpage et puis… BAM ! on tombe sur le HR Giger Museum ! Estomaqué, on détourne les yeux et… RE BAM ! on tombe sur le HR Giger Bar !

C’est Hans Ruedi Giger lui-même qui choisit cet endroit pour y ouvrir son musée. En 1990, pour son cinquantième anniversaire, une rétrospective de son travail est organisée à Gruyères : « Alien dans ses meubles ». HR Giger tombe littéralement amoureux de la région et du village médiéval. Le 11 septembre 1997, il y achète le château de St Germain situé en contrebas du chateau de Gruyère (c’était ça ou une villa à Hollywood). La demeure seigneuriale est transformée en musée. Le 21 juin 1998, le HR Giger Museum ouvre ses portes. Le HR Giger Bar suivra quelques années plus tard, en 2003.

Le HR Giger Museum constitue la plus grande collection existante des oeuvres de HR Giger : peintures, sculptures, mobilier, décors de cinéma, tout y est ! Je connaissais son travail pour avoir écrit à son sujet en avril dernier. Mais rien ne m’avait préparé à l’expérience HR Giger Museum. Honnêtement, j’ai flippé. Pour de vrai. Les fresques réalisées au pistolet à air comprimé sont fantastiquement réalistes et anxiogènes. Elles vous happent littéralement. Rien à voir avec les gentillettes reproductions en petit format qu’on trouve sur le web. C’est macabre, diabolique, terrifiant et orgiaque. Je savais que l’oeuvre de HR Giger était érotique. Mais les oeuvres présentées dans le « petite cabinet eroticofantastique » du musée sont justes… épouvantablement horrifiantes. Bien loin de ce qui est diffusé sur le web. Entre SF et SM ? Oui, il y a un peu de ça. Le génie en plus.

J’y ai passé trois heures au HR Giger Museum, dont deux au 4ème étage. Pour moi, la partie la plus intéressante. C’est là qu’on peut découvrir la collection privée de l’artiste, grand amateur d’art. Entre autres, les sublimes fresques de l’artiste Suisse François Burland, exposé jusqu’au 12 juin à l’Art & marges musée-museum de Bruxelles. C’est là aussi que j’ai pu voir dans son intégralité le documentaire de la réalisatrice Suisse Berlinda Sallin : Dark Star – L’Univers de HR Giger.

Un documentaire intimiste et sensible présenté en avant-première mondiale lors du Festival du film de Zurich en 2014. L’année même du décès de HR Giger. Berlinda Sallin trace le portrait d’un homme bienveillant, modeste, doux, drôle et attachant. A mille lieues de l’image qu’elle se faisait du « Maître de l’obscurité ». Avec une équipe réduite (un cameraman, un preneur de son et elle-même) et dans l’urgence vu la santé fragile de HR Giger, elle a filmé les derniers mois de la vie de l’artiste. On voit HR Giger dans son intimité. On y découvre sa maison-cave de Zurich, un univers sombre, isolé, hors du temps. « Il vit dans son oeuvre » dira Berlinda Sallin. C’est lors du montage de Dark Star que décède HR Giger, le 12 mai 2014. Le documentaire n’en sera que plus bouleversant.

Une expérience forte donc que cette visite au HR Giger Museum.

L’homme et son oeuvre restent pour moi une énigme. Plus encore depuis ce fameux 18 mai 2016 où j’ai eu la grande chance d’entrer, pour un instant, pour un instant seulement, dans l’Univers riche, sombre et complexe du grand Hans Ruedi Giger.

HR Giger Museum
Château St. Germain
1663 Gruyères
Jours et heures de visite
Site officiel HR Giger Museum

Fan page HR Giger Museum
Dark Star – L’Univers de HR Giger par Berlinda Sallin

En savoir plus sur HR Giger

HR Giger Museum

HR Giger Museum

hrgigermuseum_8

HR Giger Museum

HR Giger Museum

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.