Robert Doisneau au Musée d’Ixelles

robert_doisneau_1

Il y a une quinzaine d’années, j’ai été bouleversée par Grand-père, le témoignage de Marina Picasso, petite-fille du maître.

« Les créateurs ont-ils le droit d’engloutir et de désespérer tous ceux qui les approchent ? »

Cette question, je me la suis posée mille fois. Moi même, fille d’artiste.

C’est donc avec une curiosité toute particulière que je me suis inscrite à la « Conversation avec Francine Deroudille, fille de Robert Doisneau » organisée par le magazine Mu in the City dans le cadre de l’exposition Robert Doisneau au Musée d’Ixelles.

A quoi m’attendre ? Comment s’est construite la fille d’un des plus grands photographes du 20ème siècle ? Elle et sa soeur aînée, Annette Doisneau.

D’emblée, Francine Deroudille m’a étonnée par son humilité. Avec une infinie tendresse, elle nous parle de son père. Pas de l’artiste, non. De son père. Comme s’il s’agissait de n’importe quel autre père. Un père doux, drôle, bienveillant qui avait une passion : celle d’ « arrêter le temps qui fuit ».

Les deux femmes ont grandi dans ce que Francine Deroudille appelle avec nostalgie « une roulotte photographique » (…) « Son appareil photo était le cinquième membre de la famille. » (…) « Les photographes avaient peu de notoriété à l’époque. Nous étions des filles d’artisan. » (…)

Aujourd’hui, Annette Doisneau et Francine Deroudille sont à la tête de l’Atelier Robert Doisneau, une structure visant la conservation et la représentation de l’oeuvre de leur père.

C’est elles qui, en collaboration avec Claire Leblanc (conservatrice du Musée d’Ixelles), ont mis sur pied la très belle rétrospective « Robert Doisneau ». Une première en Belgique !

Cette exposition se décline en trois temps : Le Merveilleux quotidien (de l’après-guerre à 1970), Palm Spring (1960) et Ateliers d’artistes (entre 1945 et 1971).

Bien entendu, Francine Deroudille s’attarde sur le « Baiser de L’Hôtel de Ville ». Une oeuvre iconique qui a rendu son père célèbre à travers le monde. Prise, avec d’autres sur le même thème, en 1950 pour le magazine Life, cette photographie tomba dans l’oubli durant trente ans. Robert Doisneau lui-même n’y voyant pas d’intérêt particulier. C’est début des années 80, en pleine nostalgie des années 50, qu’il reçoit la proposition de l’imprimer en format poster. Le succès est colossal. « Cette photo attendait son époque » précise Francine Deroudille. Et d’ajouter : « Nous regrettons que l’oeuvre de notre père ait parfois été réduite à cette seule photographie. Elle a été l’arbre qui cache la forêt. »

En effet, l’oeuvre de Doisneau est étonnement riche et diversifiée. En témoigne la série Palm Spring réalisée en 1960. Robert Doisneau se voit confier par le magazine Fortune un reportage sur la construction de golfs dans le désert du Colorado. Le résultat est un trombinoscope d’une intelligence et d’une modernité redoutables. A-t-il eu du mal à passer à la couleur, lui le maître incontesté du noir et blanc ? Absolument pas ! C’était même plutôt un luxe, financé par le magazine américain. Et d’ajouter : « Si c’était à refaire, je referai tout en couleur ».

Parlons enfin du portraitiste. Entre 1945 et 1971, Robert Doisneau photographie dans leur atelier (à la demande de divers revues et journaux) certains des plus grands artistes de sa génération : Picasso, Braque, Brancusi, Dubuffet, Giacometti, Léger, Duchamp, Niki de Saint Phalle, … Des portraits devenus « de véritables témoignages de l’histoire de l’art ».

« Mon père avait un regard personnel et fantaisiste sur le monde. Il aimait raconter des histoires extraordinaires à partir de faits ordinaires, créer son petit théâtre à lui. »

Merci à vous, Francine Deroudille, d’avoir pris le temps de partager avec nous vos souvenirs et anecdotes.

« C’était un bon père, un homme plein de compassion. S’il avait été ici, vous l’auriez adoré. »

Je n’en doute pas une seule seconde (…)

Robert Doisneau site officiel : https://www.robert-doisneau.com/fr
Sur Facebook : https://www.facebook.com/AtelierRobertDoisneau
Musée d’Ixelles : http://www.museedixelles.irisnet.be
Sur Facebook : https://www.facebook.com/museedixelles

Expo Robert Doisneau : http://www.museedixelles.irisnet.be/expositions/expositions-en-cours-1/robert-doisneau
Mu in the City : http://mu-inthecity.com

robert_doisneau_3

robert_doisneau_2

robert_doisneau_4

robert_doisneau_5

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s