Roubaix, l’art en liberté (France)

Fresque située rue de la digue et réalisée par Benjamin Duquenne, avec l’office de tourisme de la ville de Roubaix

J’ai été biberonnée à l’idée que l’art se devait d’être libre. Qu’il devait s’exprimer hors des circuits officiels et des lieux établis.

Mon père était-il un « artiste urbain » ? A sa manière, oui.

Ses sculptures monumentales étaient conçues pour évoluer dans les villes, les sites industriels, …

Mais je ne suis pas là aujourd’hui pour vous parler de mon père, non.

Je suis là pour partager avec vous mon ULTIME coup de cœur artistique de ces dix derniers mois de crise sanitaire. 

Roubaix.

Oui, oui, Roubaix… cette commune française située dans le département du Nord. Celle dont on dit qu’elle est « la plus pauvre de France ». Celle qu’on traite de « ville délinquante ». Celle qu’on traverse sans s’y attarder. Pour ses magasins outlet ou ses centres commerciaux.

Les plus hardis iront peut-être jusqu’à La Piscine, ancienne piscine municipale Art déco transformée en musée dédié à la sculpture.

Un rapide coup d’œil au majestueux Hôtel de Ville (depuis la voiture bien sûr) et hop hop hop, on fait demi-tour. Direction Lille la belle, la douce, la propre, la rassurante, l’accueillante.

Un hôtel de ville d’autant plus intéressant qu’il témoigne du riche passé industriel de la ville. Ah ben non, Roubaix n’a pas toujours été la ville la plus pauvre de France. Début vingtième, elle est un des fleurons de l’industrie textile.

Attardez-vous une minute (ou deux) sur ses façades, ses friches. On a là un véritable patrimoine industriel que la ville de Roubaix assume aujourd’hui et met en valeur.

Petit à petit, les anciennes usines sont transformées en lieux culturels et les murs de briques rouges accueillent graffs, tags, pochoirs, collages, fresques.

Nous y sommes ! Voilà où je voulais en venir. Roubaix est devenue, en quelques années, le terrain de prédilection des artistes urbains.

Tout s’est accéléré à partir de 2015, année du lancement du premier festival Expériences Urbaines, baptisé « XU ». XU, le festival roubaisien des cultures urbaines… ça claque, non ? Dix jours durant lesquels la ville attire plus de 9000 amateurs de street art.

A partir de là, les fresques se multiplient et la notoriété de Roubaix en tant que capitale régionale du street art grandit.

Des artistes, français et internationaux, y installent leur atelier, attirés par l’énergie électrisante du lieu. Le passé social de la ville les inspire, tout comme son architecture, l’omniprésence de la brique ou encore la lumière de Nord.

La ville de Roubaix surfe sur la vague et développe un tourisme du street art. Des brochures, des plans recensant les lieux phares du street art sont édités par l’office du tourisme. Des tours guidés sont organisés ainsi que des visites d’ateliers et des rencontres d’artistes.

Hélas (trois fois hélas), Fucking Covid oblige, nous n’avons pas eu la chance d’assister à ces visites / ouvertures / rencontres. Je continuerai donc à rêvasser sur La Condition publique, les Ateliers Jouret ou les Ateliers RemyCo jusqu’à ce que…

A ce propos, il est intéressant de constater qu’en cette période de crise, d’asphyxie culturelle, de musellement et de privation de liberté, l’art de la rue, lui, reste accessible et vivace.

Toute sa vie, mon père a défendu un art libertaire, hérétique et insolent. Aujourd’hui, plus que jamais, je lui donne raison.

Office du tourisme de Roubaix
7, rue du chemin de fer – 59100 Roubaix
Du mardi au samedi 9h30 – 18h00
+33(0)3 20 65 31 90
contact@roubaixtourisme.com
https://www.roubaixtourisme.com/
https://www.roubaixtourisme.com/avivre/le-plan-street-art/


Mr. VOuL, Artiste Narcissique DysmOrphOphObique

https://www.instagram.com/mrvoul/?hl=fr
https://www.facebook.com/Mr.VOuL/

Collectif « Des friches et des lettres »

https://www.instagram.com/desfrichesetdeslettres/
https://www.facebook.com/desfrichesetdeslettres

Nikonografik, AKA Nicolas Boulogne

https://www.instagram.com/nikonografik59/
https://www.facebook.com/nikonografik

EZK Street Art

https://www.instagram.com/ezkstreetart/?hl=fr

Pi80

https://www.instagram.com/daddy_pi80/?hl=fr
https://www.facebook.com/daddypi/

Psyckoze

https://www.instagram.com/psyckozenolimit/
https://www.facebook.com/psyckoze156/

Mikostic

https://www.instagram.com/mikostic/

ROOBEY

https://www.instagram.com/roobey_59/
https://www.facebook.com/roobey59/

NOIR(T)E

https://www.instagram.com/noir.t.e/
https://www.facebook.com/noirte.noirte.5

56P

https://www.instagram.com/56phalanges
https://boutik.legrandbassin.fr/createur/56-phalanges/

SUSO 33

https://www.instagram.com/suso33/
http://suso33.com/

Jimmy C

https://www.instagram.com/akajimmyc/
https://www.facebook.com/Jimmyc.artwork

Wagner Braccini

https://www.instagram.com/wagnerbraccini_art/
https://www.facebook.com/wagner.braccini

Christian Guémy alias C215

https://www.instagram.com/christianguemy/
http://www.c215.fr/C215/HOME.html

A Tir d’Ailes

https://www.instagram.com/atirdailes/?hl=fr

Jigé

https://www.instagram.com/jige_artist
https://www.facebook.com/jigeartcolor/

Jef Aerosol

https://www.instagram.com/jefaerosol/?hl=fr
https://www.jefaerosol.com/en/home-5-2/

Nasty

https://www.instagram.com/the_art_of_nasty/
https://www.theartofnasty.art/news-nasty

Et plein d’autres…

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. messaoudeneserge@live.fr dit :

    Superbe Article.
    Un récit qui donne envi d’aller voir ce qui s’y passe.
    Un récit
    Qui sonne juste..Les mots chantent vrais.

    Bravo ❤😘

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s